mYak

mYak est une petite entreprise italienne qui s'est spécialisée dans les fils à tricoter à base de fibres de yack. mYak garantit à tous ses fils une traçabilité puisque les fibres sont directement aux bergers nomades tibétains. Les laines sont lavées et triées sur le plateau tibétain avant d'être filées dans les Alpes italiennes. mYak propose ainsi une gamme de fils à tricoter écologiques, ressourcables et éthiques.

Laines mYak

La fibre de yack compte parmi les fibres les plus rares et les plus raffinées du Monde entier ! Fortement implantée sur ce créneau, l'entreprise mYak développe non seulement des fils à tricoter issus du yack, mais aussi des chèvres tétaniennes cachemire et une ancienne race de moutons originaire du Tibet.
Tous ces animaux évoluent dans les hauts pâturages d'altitude du plateau tibétain. Les éleveurs locaux perpétuent dans la tradition de l'élevage propre à cette contrée reculée, dans le plus grand respect des techniques artisanales ancestrales.
Soucieux de ne pas pervertir génétiquement ces races, un contrôle régulier est opéré pour éviter une surpopulation animale. A l'heure de la récolte, on poursuit l'approche artisanale en collectant le duvet par peignage et non par cisaillement comme cela se fait pour les gros élevages.
Désireux de maintenir un équilibre certain entre vente et éthique, la marque joue la carte de la durabilité, de la responsabilité sociale ... mais aussi de la qualité associée à la technologie pour apporter aux tricoteuses et aux designeurs / designeuses du Monde un produit nouveau, porteur de valeurs fortes et engagées.
Enfin, la dépigmentation n'a pas cours chez mYak qui assume l'esthétique naturellement chinée, mouchetée de ses fils à tricoter.

Andrea & Paola pour mYak

"Ma toute première rencontre avec un bébé yak, c'est un bébé yack malade qui avait besoin de mes soins. En écartant les poils de la toison de l'animal pour l'examiner, j'ai été stupéfait par leur incroyable douceur, une douceur que je n'avais ressentie aussi forte chez aucun autre animal auparavant."
Voici comment Andrea, vétérinaire de profession décrit l'avènement de cette passion et la naissance de ce projet. De cette rencontre étonnante nait mYak, une entreprise qui fait le choix de révéler au monde une fibre si particulière et rare.
Rapidement, une vallée du Tibet est retenue pour son adéquation avec l'élevage bovin. Une coopérative voit le jour avec plusieurs centaines de familles nomades tibétaines. Les transports de marchandises se mettent rapidement en oeuvre pour permettre l'acheminement du duvet de yak jusque dans la région de Biellese en Italie.
Au delà du développement commercial, Andrea définit mYak comme une formidable aventure spirituelle et humaine avec un pays mystérieux et reculé : le Tibet !
Andrea consacre aussi une partie de son temps à former les vétérinaires locaux et à découvrir leurs pratiques médicales traditionnelles.

Quant à Paola, elle a suivi de longues études de chinois et beaucoup voyagé à travers toute la Chine. Elle y a découvert l'esprit tibétain et ce fut immédiatement un coup de foudre. Elle a d'abord passé quelques années sur le plateau tibétain avec des agriculteurs, des nomades, des enfants, des enseignants, etc afin d'oeuvrer à l'amélioration de leurs conditions de vie, à travers la santé et l'éducation. Cette mission que Paola s'est fixée allait de paire avec un projet professionnel, générateur de revenus, mais toujours respectueux de la culture locale et des traditions de cette terre d'accueil. Elle décrit aujourd'hui encore le Tibet comme une terre unique au monde, imprégnée de l'authenticité de ses habitants.

mYak : né au Tibet, fabriqué en Italie

Ensemble, ils ont commencé par partager les habitudes de vie et d'élevage des nomades tibétains. Ils se sont pris d'affection pour les paysages, les troupeaux et tout particulièrement pour les bébés yak !
Ils se sont enivrés de la douceur du sous-poil des bébés yacks et ensemble ils ont eu envie de faire découvrir cette fibre particulière aux passionnés de tricot et de textiles prestigieux, désireux de permettre à ce peuple de continuer à prospérer et à maintenir un projet de société atypique et authentique.
La coopérative a donc été créée pour et avec les communautés nomades locales, les éleveurs de yaks et de cachemire tibétains. Ils ont trouvé un terrain d'entente sur une chaîne de production équitable et durable, pleinement respectueuse de la tradition locale, de la terre et de ses occupants (humains et animaux), sans qui cette matière première ne serait pas collectée. Enfin, la région de Biellese en Italie a été choisie pour la filature, car elle jouit d'une réputation d'excellence et d'un savoir-faire séculaire.

Engagement et environnement

L'élevage du yak répond à une tradition pastorale des éleveurs nomades tibétains qui suivent les troupeaux à travers les vastes pairies du plateau du Tibet. Les modalités de l'élevage de ces animaux à poils longs assurent une grande longévité aux prairies et à tout l'écosystème.
Les chèvres cachemire, elles, ne peuvent pas être élevées sur ces mêmes terrains. Contrairement aux yaks ou des boeufs, elles broutent à l'excès les pâturages sains, jusqu'à modifier de manière quasi irréversible les prairies en déserts. Voilà pourquoi leur élevage répond à un équilibre subtil entre développement et durabilité.
La grande majorité des cachemires du marché ont un impact important sur l'environnement, comme dans les grandes plaines d'Asie qui ont vu l'élevage de masse des chèvres cachemire. Au Tibet, on les élève par petits troupeaux dans des zones essentiellement rocheuses, sur un terrain qu'elles apprécient et qui préserve le reste de l'environnement. Voilà dans quelles conditions sont élevés les yaks et les chèvres de mYak.

Laines humanistes

Aux origines du plateau du Tibet, on trouve déjà des traces de pastoralisme nomade. Myak a souhaité perpétuer une tradition vieille de plusieurs centaines, voire milliers d'années, et ainsi permettre l'épanouissement de populations locales à l'heure des technologies et de la mondialisation.
En oeuvrant main dans la main avec ces éleveurs, mYak fait fructifier l'économie locale tout en préservant l'élevage traditionnel. La marque contribue ainsi à perpétuer le lien étroit entre nature et vie humaine.

Tricoter mYak

Tricoter c'est prendre le contre-pied de l'industrie mondiale du textile. Tricoter la laine mYak, c'est aller encore plus loin dans l'engagement contre une mode de l'éphémère. Au Tibet, les vêtements sont créés pour durer et d'un ouvrage en laine mYak ressortira toujours ce sentiment de durable, personnel et original.
En tricotant des fils mYak, vous faites le choix d'un matériau noble issu d'animaux doux et rares. Vous devenez aussi un acteur à part entière de l'indépendance et la souveraineté du peuple tibétain. Les fils de yaks sont destinés à des ouvrages qui durent, précieux comme un héritage familial.

Marque mYak

Laine Baby Yak // Silk

Laine Baby Yak // Silk - mYak
Achat rapide

Baby Yak Silk de mYak est une laine au mélange équilibré entre fibres de yaks et soie. Cette dernière confère à ce fil exceptionnel toute sa luminosité, son drapé et sa brillance. La douceur est également au rendez-vous pour ce fil haut de gamme qui se décline en une harmonieuse palette de couleurs. Un vrai coup de cœur pour cette qualité de fil 100% traçable et éthique

50% Baby Yak - 50% Soie
Catégorie de fil 
03 Ply - Light fingering
Aiguilles conseillées 
2
2.5
3
3.5
Mailles par échantillon 
32 mailles
Longueur de fil 
116 m
Poids de la pelote 
25g
À partir de 
9,90 €
Éco-responsable