Nim Teasdale, l'interview

Bonjour Nim
 
La découverte de tes magnifiques châles en dentelle a été une révélation pour l'équipe. Tous tes patrons sont la promesse d'ouvrages chics et délicats. A travers cette interview, nous avons voulu en savoir plus sur ton histoire, ta passion et tes actualités. 
 
 
Madlaine : Pour commencer peux-tu nous dresser un petit portrait rapide: qui es-tu? Qui se cache derrière la créatrice?
Nim : Je m'appelle Nim. J'ai trois garçons âgés de 18 mois à 8 ans et un mari très patient. Nous vivons sur un petit terrain en Australie Méridionale avec quelques poulets et alpagas (mais également des koalas, des kangourous et des kookaburras...). Fabriquer des choses a toujours été une passion pour moi et j'ai manipulé de nombreux supports au cours de ces dernières années. J'adore peindre et dessiner mais je reviens toujours au travail de la fibre.
 
M : Comment es-tu devenue une créatrice tricot? En as-tu fait ton métier?
: Cela a commencé comme un loisir et a pris plus d'ampleur. Au début, j'avais juste dans l'idée d'essayer pour voir et c'est vite devenu une nécessité! :-) Je pense "création" tout le temps et essaie de grapiller le moindre moment possible pour travailler, je travaille surtout pendant que les enfants dorment. J'adore le processus de travail avec la dentelle, les diagrammes et le tricot. J'aime également les étapes de photographie et de mise en page des patrons. De plus, la gestion du groupe Ravelry me procure une joie que je ne soupçonnais pas. Je n'arrête pas de rencontrer des gens charmants et me fais des amis dans le monde entier. Je me sens vraiment chanceuse de faire ce métier.
 
M : Quel est l'ouvrage qui te représente le mieux ou dont tu es la plus fière?
: En général, le dernier que j'ai tricoté car il m'a permis d'apprendre une nouvelle technique. Actuellement, il s'agit donc de Kindred Souls (ndlr: bientôt disponible sur ravelry) mais la semaine prochaine, ce sera certainement autre chose.
 
M : A qui sont destinées tes créations?
: J'ai honte d'avouer que la plupart d'entre elles se cachent toujours dans mon armoire! Je les ai gardées au cas où j'aie besoin de les rephotographier, mais il faudrait que je les offre (Vous en voulez un? :-D). Je ne peux pas les porter moi-même pour l'instant parce que mon jeune garçon est toujours cramponné à moi et il essaierait probablement de retirer les perles par curiosité ou pour les manger...
 
M : Peux-tu nous en dire plus sur tes influences? 
: La nature, l'histoire, la science... et une bonne dose de fiction :-)
 
M : Cite-moi trois créateurs (tricot ou crochet) qui t'inspirent
Lucy Ravenscar en est une. En voyant ses incroyables créations, cela m'a donné envie de m'y remettre après une très longue pause. Naomi Parkhurst est une source d'inspiration permanente, elle a des connaissances d'une telle richesse et crée des dentelles fascinantes. Ma première source d'inspiration est probablement Barbara Walker, la plupart des tricoteuses lui sont redevables, j'imagine.
 
M : Qu'est-ce qui t'agace le plus: découvrir 20 rangs trop tard que tu as fait une erreur dans ta dentelle ou avoir une pelote pleine de noeuds?
: Oh, de loin, une erreur découverte après 20 rangs! J'adore tricoter mais déteste défaire un ouvrage. Les noeuds ne me dérangent pas.
 
M : Si tu devais choisir trois laines à dentelle, quelles seraient-elles et pourquoi?
: Ouhhhh c'est une question délicate comme je n'ai pas encore testé toutes les laines que je voudrais, je trouve cela injuste de comparer. De manière général,e j'aime beaucoup les mélanges mérinos/soie. Le mérinos est résistant et se travaille très bien, la soie, elle, donne un très joli rendu après blocage. J'aime bien la laine classique aussi. Le Tencel donne également de supers résultats, un peu comme la soie, tout en étant plus respectueux vis-à-vis des vers à soie.
 
M : La dentelle impressione toujours les débutants. Qu'est-ce que tu pourrais leur conseiller pour commencer?
: C'est plus facile que ça n'en a l'air! La chose que j'ai trouvé la plus utile est d'apprendre à contrôler le tricot au fur et à mesure afin de vérifier que tout s'aligne bien à chaque rang plutôt qu'à la fin (ou plusieurs rangs plus tard), cela évite de découvrir tardivement des erreurs et de devoir tout défaire. Apprendre à réparer les erreurs en redescendant quelques rangs est également un apprentissage très utile.
 
M : Pour les crocheteuses oubliées, as-tu prévu de créer des patrons de châles au crochet?
: Oui j'aimerais bien. J'ai longtemps crocheté avant de me mettre au tricot, alors c'est comme un vieil ami et j'adorerai m'y remettre et essayer cette expérience. Il y a tellement de possibilités avec la dentelle au crochet...
 
Merci Nim d'avoir pris le temps de répondre à toutes nos questions.
 
 
Retrouvez les créations de Nim sur son blog: www.littlehouseonthehill.wordpress.com et sur sa page Ravelry: www.ravelry.com/designers/nim-teasdale
Jeudi, 2 Avril, 2015
Bonjour, votre sens du service est fabuleux! J'ai rarement vu ça sur un site de vente en ligne. Merci.
Aurore T. (Saintes)