Elise Dupont, l'interview

Bonjour Elise

Impossible d'évoluer dans la tricosphère sans tomber un jour sur un de tes patrons! Lorsque tu nous as parlé d'un de tes futurs projets tricot en décembre dernier, nous n'avons pas manqué de saisir l'occasion pour te proposer de travailler ensemble. La route fût longue au cours de ces derniers mois, semée de déconvenues mais également de nouveaux challenges! Aujourd'hui sort enfin, non pas un patron tricot en commun, mais deux! Un duo mère-fils, Grande Ourse - Petite Ourse, tellement à ton image! Et si tu nous en disais un peu plus sur toi...
 
Madlaine : Peux-tu te décrire en quelques mots: qui es-tu, d'où viens-tu?
Elise Dupont : Bonjour, je m'appelle Elise et je vis à Paris, bien que je sois originaire du sud de la France. Toute petite, dejà, mes jeux tournaient autour du créatif : poterie, métier à tisser les perles, pyrogravure... Ma mère fabriquait des bijoux qu'elle vendait sur les marchés. Mais j'ai choisi l'informatique comme métier, pendant 15 ans. Ensuite, il y a eu l'aventure Intheloop (ndlr: un webzine autour des arts du fil) : j'ai monté un magazine internet avec deux copines de tricot, et j'y ai donné toute mon énergie. Je voyais bien que mon métier le jour ne m'épanouissait plus, et que j'attendais avec impatience de retrouver mes aiguilles le soir et le week-end. Alors j'ai décidé de me lancer dans les patrons de tricot
 
M : La création tricot fait partie de ton quotidien. Est-ce une activité à temps complet ? 
ED : Aujourd'hui c'est une période de transition pour moi : le patron de tricot est une activité qui occupe mes matinées, le reste du temps je m'occupe encore de mon petit garçon, qui vient de rentrer à l'école maternelle. Je réfléchis à mettre en place des cours de tricot, et je suis en ouverture sur tout projet qui pourrait m'aider à développer le tricot, car j'ai plus de temps à y accorder. Je me fixe jusqu'à la fin de cette année scolaire pour voir où cela me mène.
 
M : Quel a été ton parcours dans le monde du tricot et de la création ?
ED : J'ai commencé le tricot en 2007, toute seule, avec un livre, puis avec internet. A la même époque, je me suis liée d'amitié avec une étudiante en mode et modélisme, qui m'a transmis beaucoup de choses. Comme beaucoup de mes activités, au final elles se sont développées de manière autodidacte. Ca fait maintenant 4 ans que je fais des patrons de tricot. Tout d'abord, ma productivité était très lente, car j'ai mis du temps à apprivoiser le processus de création. Maintenant, c'est bien plus fluide, je suis plus à l'aise avec les différentes étapes, et les idées me viennent plus facilement. 
 
M : Où puises-tu ton inspiration ? Est-ce le besoin qui crée l'envie de patronner ou l'envie qui crée le besoin ?
ED : Je m'inspire de tout ce qui m'entoure : dans la rue, dans les boutiques de prêt à porter, dans les livres de point de tricot... C'est un mélange de tout ça qui me permet de laisser les idées se développer librement, jusqu'à ce qu'elles prennent une forme plus concrète. De nombreuses idées ne voient jamais le jour évidemment. Je fonctionne à la fois sur le besoin et sur l'envie : certains de mes patrons sont des pièces simples, intemporelles et "utiles", d'autres sont plus originales, basées sur le plaisir des matières et des couleurs. J'essaye de proposer un équilibre entre les deux.
 
M : Tes patrons ont un côté casual et cocooning. Là où on croit voir de « bons basiques », on note également un souci du détail et surtout un savoir-faire technique assez conséquent. Est-ce cela qui te motive lors de la création ? Imaginer des pièces que l'on peut porter tous les jours mais avec une originalité dans les détails ou la construction?
ED : En effet, je trouve important de profiter, et de porter longtemps ce qu'on a mis tant d'heure à tricoter. Et puis, dans la vie de tous les jours, je m'habille assez simplement, ca se reflete forcément dans mes créations. Evidemment, si le modèle est tellement simple qu'on peut acheter dans le commerce une pièce similaire, ca n'a plus beaucoup d'intérêt de le tricoter : donc oui, il me semble important d'apporter quelques détails originaux.
 
M : Quelle est la création qui t'a posé le plus de difficultés jusqu'à présent ? Et celle dont tu es la plus fière ?
ED : Jusqu'à présent, j'ai toujours eu des difficultés sur les accessoires, et plus particulièrement les châles. Je suis naturellement plus inspirée par les vêtements. Mais je travaille justement en ce moment à dépasser cette limite. Je ne ressens pas particulièrement de fierté vis à vis de mes créations, mais si je devais citer un modèle ce serait les mitaines Rainbow, car elles ont été source de beaucoup de plaisir créatif : il y a eu la teinture de la laine dans ma cuisine qui a été très fun, puis la création du modèle. Depuis, évidemment j'ai beaucoup progressé, mais ces mitaines représentent bien mon travail exploratoire.
 
M : Et sinon, d'autres activités créatives ? Y-a-t'il des techniques qui t'attirent et suscitent ta curiosité?
ED : J'ai eu le plaisir de participer à des stages de teinture naturelle, mais actuellement, je concentre mon énergie sur le tricot
 
M : Dans le monde de la mode (ou du tricot!), quels sont les créateurs ou les créatrices qui t'inspirent?
ED : J'ai une grande admiration pour l'originalité et les techniques uniques de Olga Buraya-Kefelian. Mon premier coup de coeur a été, comme beaucoup d'entre nous, Ysolda Teague, qui a contribué de façon très riche dans le monde du tricot, très tôt.
 
M : Place à ton portrait chinois laineux!
M : Si tu étais une fibre, tu serais ... ED : Le mérinos
M : Si tu étais une technique, tu serais ... ED : Le tricot en rond evidemment ;-)
M : Si tu étais une couleur, tu serais ... ED: En ce moment, je suis très attirée par les teintes claires et naturelles, comme les beiges, les écru, les roses pâles.
 
M : Complète ces deux phrases:
M : « En 2018, je commence ...»   ED : Les cours de tricot 
M : « En 2018, j'arrête de ...»  ED : d'être trop exigente avec moi même 
 
Merci à Elise pour sa disponibilité, sa patience et son authenticité!
 
Découvrez les derniers patrons de Elise en partenariat avec Madlaine: Petite Ourse, un pullover pour enfant et Grande Ourse, la version pour femme pour un duo mère-enfant irrésistible!
 
Retrouvez les patrons de Elise Dupont sur son site : Made with love par Elise Dupont
Mardi, 5 Décembre, 2017
Site web: Elise Dupont, Made with love
Bonjour, j'ai bien reçu ce matin les 2 pelotes de NORO, ainsi que les petits cadeaux joints, ce dont je vous remercie vivement. Cela m'a touchée. A bientôt, pour d'autres commandes.
Monique N. (Cassis)