Anne Carroll Gilmour, l'interview

Bonjour Anne
 
Nous te connaissons tricot-addict! Nous avons découvert ton travail à travers le patron « Gaia Shoulder Hug » et sommes très sensibles à tes autres ouvrages. A travers cette interview, nous aimerions en savoir plus sur ton histoire, ta passion et tes actualités. Attention, quelques questions « mad » se sont glissées dans cette interview! 
 
Madlaine : Nous te savons tricot-addict, est-ce que tu en as fait ton métier ou est-ce juste une passion?
Anne : C'est une occupation à plein-temps, en parallèle de la création de patrons, du filage à la main, du tissage et d'expositions d'art occasionnelles. Je fabrique également des savons à partir de plantes et des petits moutons en laine, et je m'occupe d'un petit troupeau de moutons Jacob (si j'arrive à vivre de toutes ces activités est une autre question :-))
 
M : Qu'est-ce qui t'a amené au tricot?
A : J'ai été entourée de tricoteuses toute ma vie et j'ai été influencée très jeune par ma mère et ma tante, sans oublier la gentille petite dame allemande qui prenait soin de tous les enfants du quartier. Elles avaient toujours un ouvrage sur les aiguilles et c'était tellement coloré et magique, ça m'a littéralement enchanté et m'enchante toujours aujourd'hui!
 
M : Quelle est la création qui te représente le mieux ou dont tu es la plus fière?
A : J'adore tellement de choses différentes dans le tricot (les textures, les dentelles, les couleurs, les techniques...) que c'est dur de choisir une chose en particulier, mais je dois admettre que je suis spécialiste des tricots traditionnels très texturés combinant le style Aran et les noeuds celtiques, j'aime également beaucoup le jacquard façon Fair-Isle. J'adore explorer différentes cultures et je m'en inspire à la fois en terme de couleurs et de textures pour mes tricots.
 
M : A qui sont destinées tes créations: toi, ta famille, tes amis?
A : Pour toutes ces personnes, et parfois pour des clients privés ou des visiteurs lors de mes expositions.
 
M : Un petit mot sur tes influences?
A : En plus de celles mentionnées précédemment, ma plus grande influence est un homme nommé Norman Kennedy, que j'ai rencontré dans ma jeunesse à Williamsburg en Virginie. La ville entière est un musée vivant qui fait revivre l'Amérique des années 1700 et Norman est venu d'Aberdeen en Ecosse il y a 40 ans pour s'occuper de la boutique de filature et de tissage. Il est également un tricoteur hors-pair qui m'a enseigné ainsi qu'à d'autres tellement de choses au cours de ces dernières dizaine d'années: il est un vrai mentor pour moi!
 
M : Es-tu plutôt Alpaga ou Mérinos? Aiguilles droites ou circulaires?
A : Je tricote beaucoup d'Alpaga (j'adore ça!) et suis partisane des aiguilles circulaires pour à peu près tout, sauf pour les petits cercles où je préfère utiliser mes aiguilles double pointe.
 
M : Cite-moi trois designers crochet ou tricot qui t'inspirent.
A : Kaffe Fasset, Carol Fellers et Nancy Bush
 
M : Qu'est-ce que tu préfèrerais : vivre toute ta vie dans une maison en tricot ou transformer tout ce que tu touches en laine?
A : Les deux! Ce serait le rêve!
 
M : Que conseillerais-tu aux personnes qui souhaitent se lancer dans le tricot?
A : Lancez-vous! Les tricoteurs sont des gens merveilleux, amicaux et patients et vous serez peut-être assez chanceux pour trouver près de chez vous une boutique de laine avec un groupe de tricot. Rejoignez-le et amusez-vous!
 
M : Est-ce que cette interview est terminée?
A : Oui mais tricoter ne fait que commencer!
 
Merci Anne de t'être prêtée au jeu des questions/réponses!
Retrouvez cette interview en anglais sur le blog: www.planete-laine.com
 
Retrouvez la traduction du patron "Gaia Shoulder Hug" ici. 
Vendredi, 26 Septembre, 2014
Site web: Anne Carroll Gilmour
J'étais un peu sceptique à l'idée d'acheter mes laines sur Internet, mais vous m'avez fait changer d'avis. Les laines sont conformes à ce que j'attendais, et garanties tenues. Merci C'est ma filleule qui va être contente !
Bérengère H. (Lille)