Magasin de laine dans les Vosges

Magasin de laine dans les Vosges

C'est l'histoire de Madlaine qui ouvre son magasin ...

Il a longuement mûri ce projet d'ouverture de boutique ! Mais ça y est, l'idée est devenue une réalité.
Rappelez-vous, le magasin en ligne avait démarré pour notre plus grand plaisir en 2013 à Mulhouse en Alsace. A l'étroit dans un petit local taillé pour le service, nous avons patiemment cherché nos marques avec nos tous premiers fournisseurs de fil à tricoter (merci à Plassard, Fonty et Cheval Blanc pour nous avoir permis de nous lancer). Et puis sont arrivées les rencontres avec les designeuses / créatrices tricot (Letipanda, Louise Dietz, Nim Teasdale ...) avec qui nous avons toujours gardé des liens de coeur très fort, bien au delà de la relation commerciale ! De fil en aiguille, nos gammes se sont étoffées et la vague déferlante des teinturières indépendantes nous a amené à faire un choix de positionnement : rester sur le marché très concurrentiel des fils industriels ou monter en gamme avec les fils précieux et les laines teintes à la main. Notre amour des belles choses nous a poussé vers la seconde option !
En 2016, nouvelle étape dans la vie de l'entreprise avec le déménagement boutique dans les Vosges, dans la magnifique ville de Bruyères ! Nouveau départ pour tout le monde, on en profite pour tout remettre à plat : organisation de travail, planning, lieu de stockage, zone de shoot photo ; mais déjà dans les esprits en arrivant, la volonté de faire peu à peu de la place à une vraie magasin de laine physique.
Octobre 2018, lancement du nouveau site après 6 mois de travail (un grand merci au Studio ADAGIO pour votre patience ... on sait jamais ce que l'on veut, mais on sait ce qu'on ne veut pas !), et déjà 6 mois plus tard, réaménagement des locaux pour faire place à une zone d'accueil de la clientèle...

Une boutique de laine dans les Vosges ?

Un choix saugrenu ? Que nenni ma bonne dame !
Faisons un dézoom sur la nouvelle implantation géographique de la boutique.
Implantée dans ce qui semble être la plus vieille bâtisse de la ville (avec des traces d'archives datant de 1575), le magasin évolue a jeté son dévolu sur une maison de caractère en grès des Vosges (célèbre pour ses couleurs roses) avec des éléments extérieurs au charme incontestable : un perron en fer forgé, un cadran solaire, un vitrail...
A l'intérieur, sans surprise, des moulures au plafond (désolé Kévin, nous on les a), des cheminées à l'ancienne, des vieux parquets chevron, des miroirs monumentaux, etc confèrent charme et solennité aux locaux professionnels et à l'accueil du public.
A l'échelle de notre quartier, Madlaine est idéalement situé à proximité du centre-bourg, proche des habitations et des commerces donc. Ancienne ville prospère, Bruyères a connu les heures de gloire de l'économie d'après-guerre avec des commerces et de l'artisanat local. Aujourd'hui, c'est une ville qui ne demande qu'à renaître de ses cendres et si l'on en croit les initiatives locales, notre pari devrait s'avérer payant sous peu. Nos amis de l'Usine du Moulin ou la pâtisserie Marguet sont des exemples que Bruyères est la ville de tous les possibles ! Et qui sait peut-être un jour capitale des Vosges ? Mieux, du Grand Est ou de la Lorraine !
Les Vosges, puisqu'on en parle, c'est un département partagé entre plaine et moyenne montagne. On y respire un air sain et on y consomme une eau délicieuse... vous connaissez sûrement Contrex ou Vittel ? Hé bien c'est pas très loin de chez nous, cocorico. Bruyères fait partie de ces petites villes situées au pied du massif montagnard. Naturellement, dans les montagnes, il n'est donc pas rare de voir paître des troupeaux de bovins mais aussi d'ovins ou de camélidés. En effet, à quelques encablures de notre fief, on trouve des élevages de moutons, de lamas et d'alpagas. Un des plus connu est sans doute la "Montagne des Lamas" à La Bresse (88).
Le fil vosgien a eu de grandes heures et aujourd'hui encore reste réputé sur des marchés textiles bien spécifiques. On notera quelques exemples comme Garnier Thiebaut, filature spécialisée en linge de maison, Bleu Forêt que l'on connait pour ses superbes chaussettes et bien d'autres qui sont les symboles d'une ancestrale industrie textile, d'un savoir-faire et d'une tradition. Enfin, c'est aussi dans les Vosges que des initiatives et des événements autour du tricot et du crochet voient le jour. Madlaine est tout particulièrement investie et active dans le festival Transhumance et partenaire-exposant sur Festi-fibres à Ventron.

Portes ouvertes sur la boutique

Ce vendredi 6 Décembre 2019, pour la première fois depuis la création de la boutique en ligne, Madlaine à ouvert ses portes au public.
On démarre en douceur avec des portes ouvertes sur inscription parce qu'on préfère faire peu mais faire bien ! Ce fut avec une joie non dissimulée que nous avons pu accueillir près d'une douzaine de tricoteuses venues pour certaines d'assez loin : Strasbourg, Nancy, Metz, Epinal, etc bref de tout le Grand Est. Les clientes ont pu découvrir un magasin flambant neuf ... enfin rénové dirons-nous ! Elles ont eu la primeur de certaines nouveautés pas encore en ligne et ne se sont pas privées pour se plonger littéralement dans les étagères pleines à craquer de laines et d'écheveaux tous plus beaux les uns que les autres.

Tricothé ou Papothé ?

Le choix était difficile à faire pour certaines (on ne nomme personne hi hi hi) ! Le samedi 7 Déc. 2019 à midi, on stoppe les portes ouvertes et c'est le branle bas de combat pour tout mettre en place en vue du premier tricot thé made in Madlaine !
Durant toute l'après-midi, une douzaine de tricoteuses du secteur sont venues partager un bon moment, quelques chouquettes (merci pâtisserie Marguet), du marbré, une tasse de thé et une quantité déraisonnable de nounours en guimauve. Mais la tricoteuse avertie ne se laisse pas divertir par les sucreries, elle avance aussi consciencieusement sur son ouvrage ; du moins quand elle ne passe pas son après-midi à discuter. Et c'est bien là l'essentiel dans ce genre d'après-midi détente, et qu'importe si le pull ou le châle n'a que peu avancé, tant pis si le snood pour le Noël de Jean-Kevin n'est pas prêt (il mettra une cagoule) ... le tricothé c'est comme les boîtes de nounours on sait toujours sur quoi on va tomber.
On cogite déjà à une nouvelle date pour se faire plaisir, suivez-nous sur Instagram et Facebook pour ne pas rater le prochain rendez-vous !


Video Teaser - timelaps du mur de laine